Incroyable : le pasteur de l’Église Saint-John rappelle à Trump un passage biblique consacré à la reconstruction des murailles de Jérusalem

Résultat d’images pour DJAHAL BORGNE

Le nouveau président des États-Unis a commencé vendredi sa journée d’investiture par une cérémonie à l’église épiscopale Saint-John de Washington.

Le couple Trump a assisté durant une heure à une cérémonie en l’église épiscopalienne Saint-John de Washington, tout près de la Maison-Blanche.

Selon CNN, le pasteur Norman Vincent Peale a consacré son sermon au passage biblique où Dieu a demandé à Néhémie, une figure biblique majeure du retour à Sion, de reconstruire les murailles de Jérusalem.

 

« Je leur dis alors : Vous voyez le malheureux état où nous sommes ! Jérusalem est détruite, et ses portes sont consumées par le feu ! Venez, rebâtissons la muraille de Jérusalem, et nous ne serons plus dans l’opprobre » [Néhémie 2:17].

Le porte-parole du président élu américain Donald Trump, Sean Spicer, a indiqué jeudi que l’annonce sur le transfert à Jérusalem de l’ambassade des États-Unis est « pour bientôt ». « L’annonce sur le transfert à Jérusalem de l’ambassade est pour bientôt », a-t-il déclaré lors d’un point presse, sans donner plus de détails.

Un peu plus tôt, dans un entretien accordé au journal Israël Hayom, le 45e président des États-Unis a assuré aux Israéliens qu’il allait respecter sa promesse de campagne. « Je n’ai pas oublié ma promesse de transférer à Jérusalem l’ambassade des Etats-Unis. Je ne suis pas une personne qui ne respecte pas ses engagements », a assuré M. Trump.

La future ambassadrice des États-Unis à l’ONU, Nikky Haley, a confirmé mercredi que Washington entendait bien déménager son ambassade en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem. « Absolument. Ce n’est pas seulement ce que Israël veut, mais c’est aussi ce que ce Congrès a dit qu’il soutiendrait », a déclaré la diplomate américaine devant la Commission des Affaires étrangères du Congrès.

Dimanche, le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, a qualifié de « provocation » l’intention de M. Trump de transférer à Jérusalem l’ambassade des États-Unis.

Aucune résolution de l’ONU n’interdit à un pays d’établir son ambassade dans la partie ouest de Jérusalem, internationalement reconnue, mais les pays arabo-musulmans exercent des pressions pour empêcher un tel geste diplomatique.

Mi-décembre, la directrice de campagne de Donald Trump, Kellyanne Conway, avait assuré que Donald Trump a la ferme intention de transférer à Jérusalem l’ambassade des États-Unis.

En 1995, les États-Unis ont adopté la Loi sur l’ambassade de Jérusalem rendant obligatoire le transfert de l’ambassade à Jérusalem mais permettant une dérogation présidentielle. Tous les présidents américains ont jusqu’à présent agi de leur droit de dérogation à la loi.

Katty Scott – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s