De la gauche au FN, le basculement du vote des pauvres

En 2012, les plus démunis se sont abstenus ou ont voté pour François Hollande. Depuis, les lignes ont bougé en faveur de Marine Le Pen, perçue comme le « dernier recours »

LE MONDE | 28.01.2017 à 07h35 • Mis à jour le 28.01.2017 à 08h19 Par Isabelle Rey-Lefebvre|///image: http://s2.lemde.fr/image/2017/01/28/534×0/5070483_7_f023_2017-01-27-add6109-9792-xkdzwc-hootv86w29_22d683a2c71ecffdba7b5c7fbd4c0cd6.jpg

L’arrivée en tête au premier tour de la primaire à gauche de Benoît Hamon, dont la proposition phare est l’instauration d’un revenu universel, en est la preuve : les électeurs sont sensibles aux questions sociales. La crise économique de 2008 est passée par là. Elle a intensifié la pauvreté, la précarité, la peur du déclassement.

Aujourd’hui, comment votent les premiers concernés ? Si, en 2012, les plus précaires avaient massivement donné leur voix à François Hollande, son quinquennat les a eux aussi déçus. Les régionales de décembre 2015 indiquent une désaffection pour la gauche et un ralliement massif au Front national, comme le montre un ouvrage à paraître en mars dirigé par Florent Gougou et Vincent Tiberj, sous le titre La Déconnexion électorale, état des lieux de la démocratie française, édité par la Fondation Jean-Jaurès.

Lire la suite sur:
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2017/01/28/de-la-gauche-au-fn-le-basculement-du-vote-des-pauvres_5070484_4854003.html#8lrETEJIzE1rg2IX.99

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s