Trump accuse Obama d’avoir admis le rattachement de la Crimée à la Russie

Donald TrumpDossier:
Donald Trump, 45e président des États-Unis (170)
1631097611128

Tout en prônant un rapprochement avec Moscou, le président américain Donald Trump durcit le ton face à ses adversaires qui l’accusent de manque de fermeté, voire de connexion avec la Russie.

Le président américain Donald Trump a accusé son prédécesseur Barack Obama d’avoir admis le rattachement de la Crimée à la Russie.

« La Crimée a été PRISE par la Russie sous l’administration Obama. Obama a-t-il été trop mou avec la Russie ? », a écrit mercredi le locataire de la Maison Blanche sur son compte Twitter.

Mardi, son porte-parole Sean Spicer a déclaré que le président des États-Unis Donald Trump attendait de Moscou une participation active à la désescalade de la situation en Ukraine et la restitution de la Crimée à cette dernière.

Selon M. Spicer, Donald Trump ne cesse de soulever le problème de la Crimée, dont « l’annexion » a été admise par l’administration précédente.

Le porte-parole du président russe Dmitri Peskov a indiqué pour sa part que Moscou ne discuterait pas de la Crimée avec ses partenaires étrangers, y compris avec les États-Unis.

« Le président russe (Vladimir Poutine) ne cesse d’expliquer, patiemment et de façon répétée, à ses partenaires et interlocuteurs les raisons qui ont poussé les habitants de la Crimée à solliciter la protection russe et à rattacher leur région à la Russie », a déclaré le porte-parole du Kremlin.

La Crimée et Sébastopol ont été rattachés à la Russie à la suite d’un référendum tenu en mars 2014. 96,77 % des Criméens et 95,6 % des habitants de la ville de Sébastopol (ville criméenne avec un statut particulier) ont voté pour le rattachement à la Russie. La péninsule avait été « offerte » à l’Ukraine par Nikita Khrouchtchev en 1954. Aujourd’hui, l’Ukraine continue de considérer ce territoire comme le sien. La majorité des pays occidentaux soutiennent la position de Kiev et ont introduit des sanctions antirusses en 2014.

© REUTERS/ Joshua Roberts
INTERNATIONAL

19:25 15.02.2017URL courte
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s